de Daniel Lannier, président du club dessin peinture Aiglon : 2013


       Voici un artiste "jeune", puisqu'il s'est consacré à la sculpture (bronze) que depuis quelques années. Nous connaissons bien Serge Tourneur en notre pays de L'Aigle, mais, indéniablement, il mérite d'être plus largement connu.Tout jeune, l'expression picturale l'attire mais les nécessités de la vie l'ont conduit au professorat dans l'enseignement technique. Il ne cesse pas pour autant de peindre. Ce n'est que quelques années avant sa retraite qu'il s'essaie à la taille de pierre, au modelage.
Le désir, le besoin de s'exprimer par la matière est là, puissant, impérieux.
Puis Serge Tourneur fait une "bonne" rencontre : celle du sculpteur Théo. Il "tombe" dans le bronze ! Plus sérieusement... Serge Tourneur est initié à la sculpture-bronze ; c'est une révélation.
C'est une passion !
Modelage, moulage, ciselure, patine, n'ont plus de secret pour lui et naissent alors des oeuvres de   grande qualité, qui sont belles, mais qui ne sont pas que belles ...
Ces oeuvres ne trahissent pas l'artiste, mais le dévoilent .... L'artiste se découvre, s'exprime, se dévoile, nous adresse un message fort, message de révolte, d'indignation, mais aussi d'admiration, d'espoir.

Révolte de compassion devant cette femme africaine en attente d'enfant, tenant son petit homme par la main, et qui fuit...qui fuit le désert, la guerre. C'est "l'exode".
Révolte encore avec "l'insoumise", cette femme qui lutte, qui tente de se libérer des contraintes culturelles, sociales.
Exhortion à la lutte avec "libération".
Admiration pour l'homme qui a consacré sa vie au labeur ; c'est "le godillot".
Admiration toujours pour l'homme lorsque celui-ci se surpasse, tente de s'élever : "le saint" "élévation".
Invitation à la lutte solidaire lorsque l'union des hommes permet de s'élever ; peut-être est-ce le message par "la touche".
Oui, Serge Tourneur a l'énergie d'un sculpteur, mais aussi l'énergie d'un militant de l'effort, de la solidarité de l'amour des Hommes.
N'oublions pas le message de "tendresse" de ces deux mains qui s'effleurent.
N'oublions pas l'amour souvent présent.
Et l'espoir d'une vie meilleure, pour l'Homme, par l'Homme avec "graine de possible".
Et tant d'autres thèmes majeurs.... J'allais oublier "Byblos", un livre ouvert sur la vie, le choix des auteurs dont le nom est gravé dans le bronze n'est sans doute pas anodin...
Merci, Serge Tourneur, pour votre talent ; merci d'offrir à nos sens, à nos esprits, des oeuvres si belles, si lisses d'apparence, mais si riches de messages.

                                                  avril 2013                       Daniel LANNIER